Quels sont les pièges à éviter lorsque l’on défiscalise ?

Le choix d’un dispositif de défiscalisation dépend de plusieurs paramètres. Il ne faut pas s’intéresser uniquement à l’économie d’impôt obtenue, mais plutôt chercher à appréhender l’opération dans son ensemble.

Quels sont les facteurs à étudier ?

Pour un investissement immobilier de type Pinel ou LMNP par exemple, l’emplacement reste un facteur essentiel permettant d’évaluer la valeur locative du bien proposé.

Le risque étant de ne pas réussir à louer dans les conditions prévues, ou d’avoir une mauvaise surprise au moment de la revente.

Pour un investissement financier, il faut au préalable déterminer votre profil de risque, et rester dans les limites fixées afin de vivre votre investissement sereinement dans la durée.

Gardez néanmoins à l’esprit que votre placement connaîtra nécessairement des évolutions de valeur, à la hausse comme à la baisse.

Existe-t-il des contraintes particulières en fonction du type d’opération ?

Il existe des risques et des contraintes spécifiques, que ce soit dans l’immobilier ou sur les marchés financiers.

Dans tous les cas, il faudra vous renseigner sur :

  • La durée de détention : quand pourrez-vous revendre votre investissement sans risquer de perdre votre avantage fiscal ?
  • L’effort d’épargne nécessaire pour financer l’opération dans son ensemble,
  • Enfin le cas échéant, il vous faudra prendre en compte les risques liés à la souscription d’un crédit, et notamment vérifier quels sont les aménagements possibles en cas de baisse temporaire de revenus, ou en cas de remboursement anticipé.

Comment choisir le bon produit ?

Il est important de vous faire accompagner par un professionnel, qui étudiera minutieusement vos objectifs et votre situation, afin de vous guider vers une solution adaptée.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn