PCA Patrimoine : cabinet de conseil en GESTION DE PATRIMOINE   –   Paris | Nantes | Béziers | Angers

PCA Patrimoine :
cabinet conseil et gestion de patrimoine
Paris | Nantes | Béziers | Angers

Private Equity - Cabinet de conseil en gestion de patrimoine

Faut-il investir sur du Private Equity ?

Une volatilité des marchés boursiers, des taux d’intérêt trop bas pour compenser une inflation toujours située à un niveau important, et des risques de crise économique sont autant de facteurs qui participent à faire de ce début d’année une période très complexe pour les épargnants.

Les besoins de diversification des placements afin d’abaisser le risque et d’obtenir de meilleur rendement sur ses placements sont de plus en plus présents : trouver des solutions alternatives devient donc une nécessité.

Investir sur du Private Equity représente une solution intéressante. Historiquement réservé à une clientèle avertie et fortunée, l’investissement sur du Private Equity, également appelé capital investissement, tend à se démocratiser.

Qu’est-ce que le Private Equity ?

Le Private Equity désigne l’investissement dans des sociétés non cotées. L’investisseur achète des parts de PME ou ETI prometteuses, non introduites sur les marchés boursiers et nécessitant des capitaux pour se développer.

Ce type d’investissement représente pour les entreprises une source de financement alternative aux prêts bancaires. Pour l’investisseur, c’est un placement sur le long terme permettant de focaliser son investissement sur des entreprises ayant un réel besoin de capitaux pour développer leur croissance.

Le rendement potentiel de ce type d’investissement est plus élevé qu’un placement boursier, car vous intervenez à un stade précoce du processus de développement d’une société. Dans le cas où l’entreprise réussie son développement, la plus-value sera importante.

Private Equity - Cabinet de conseil en gestion de patrimoine

Investissez dans le Private Equity via une société de gestion

Certaines sociétés de gestion sont spécialisées dans le Private Equity. Elles sélectionnent des entreprises à fort potentiel de croissance, qui recherchent des financements. La société de gestion apporte aux entreprises l’expertise et les réseaux professionnels permettant ainsi de mieux se développer. L’objectif de ce partenariat est double :

  • la création de valeur pour les entreprises financées ;
  • un fort retour sur investissement pour la société de gestion, et donc pour les investisseurs.

Ce travail de recherche de sociétés nécessite une forte expertise dans l’analyse des données pour cibler les bons projets associés aux bonnes entreprises. C’est pourquoi les sociétés de gestion ont tendance à afficher une spécialité sectorielle (santé, hautes technologies,…).

Le saviez-vous ?
Le Private Equity n’est pas réservé aux sociétés de gestion. Un investisseur particulier, alors appelé « Business Angel », peut aussi prendre part individuellement au développement des PME. En France, l’un des plus connus est Xavier Niel par l’intermédiaire de sa Station F, l’un des plus grands incubateurs de startups.

La société de gestion crée des fonds regroupant plusieurs sociétés sélectionnées pour leur haut potentiel de rentabilité(*). L’investisseur achète des parts de ce fonds. La multitude de sociétés à l’intérieur du fonds permet de diminuer le risque du placement grâce à la diversification.

(*)D’après une étude France-Invest publiée en juin 2022, le TRI du Private Equity en France était de 14.5%/an pour un horizon d’investissement de 10 ans, et de 12.2%/an sur 15 ans.

Les différentes formes du Private Equity

Capital développement

L’objectif est la prise de participation minoritaire au capital d’une entreprise dégageant des profits mais nécessitant des capitaux pour financer de manière anticipée sa forte croissance.

Capital retournement

L’objectif est la prise de participation minoritaire au capital d’une entreprise en difficulté, dont l’afflux de capitaux et l’accompagnement du dirigeant permettra un retour à une situation bénéficiaire.

Capital transmission

L’objectif est le rachat de titres de participation au capital d’une entreprise en bonne santé financière mais dont le dirigeant, souhaitant se retirer, ne dispose pas de successeur.

Capital Innovation

L’objectif est la prise de participation au capital d’une entreprise innovante et/ou en phase de création.

Comment investir dans le Private Equity ?

Les fonds de Private Equity

La vie des fonds comporte 3 grandes phases :

  • la phase de souscription : la société de gestion lève des fonds auprès d’investisseurs privés ou professionnels.
  • la phase d’investissement : la société de gestion investit les capitaux dans les entreprises sélectionnées et les accompagne dans leurs projets de croissance. Les revenus générés peuvent être distribués aux investisseurs ou réinvestis immédiatement sur le fonds par la société de gestion.
  • la phase de pré-liquidation, de liquidation et de remboursement : la société de gestion cède les participations dans les entreprises et rembourse les investisseurs de leurs apports et distribue l’éventuelle plus-value.

La durée de vie des fonds est généralement de 5 à 10 ans, durant laquelle les parts ne peuvent être cédées.

Fonds Communs de Placement à Risque – FCPR

Composés au moins à 50% de parts de société non cotées(*), les FCPR sont accessibles via un compte-titres ou un contrat d’assurance-vie. Ce type d’investissement est à haut risque car si toutes les sociétés sélectionnées ne réussissent pas leur croissance, les investisseurs peuvent perdre tout le capital investi. Néanmoins, en cas de réussite, les gains potentiels peuvent être conséquents.
Certains FCPR, dits fiscaux, permettent de bénéficier d’une exonération d’impôt sur les plus-values réalisées pendant la période de conservation des 5 premières années. Passé ce délai, tous les FCPR permettent d’en bénéficier. Les prélèvements sociaux au taux de 17.2% restent dus.

(*)Le reste étant des parts de sociétés cotées en bourse

FIP et FCPI

Ce sont des placements financiers permettant aux investisseurs particuliers de financer la croissance et le développement des PME françaises et européennes. C’est un placement de long terme, avec une durée de détention minimum de 5 ans, permettant de bénéficier d’une diminution d’impôt de l’ordre de 25 à 38% de l’investissement.

Fonds spécifiques au réemploi de capitaux pour le régime fiscal article 150-O B-Ter du CGI

Pour conserver le report d’imposition prévu par l’article 150-O B-Ter visant le mécanisme de l’apport cession, le réemploi des capitaux doit se faire dans un délai de 2 ans suivant la vente des parts. Et dans le cas de réinvestissement dans un fonds de Private Equity répondant aux caractéristiques de l’article, le délai de conservation est de 5 ans.

Les Club deal

Ce sont des réunions de plusieurs investisseurs particuliers, apporteurs de capitaux, réunis pour mener à bien un projet ensemble, et qui isolément n’auraient pas la capacité financière d’acquérir l’actif ou les actifs visés. A la différence d’un fonds où seul le gérant du fonds prend les décisions, dans le cadre d’un club deal tout est décidé par l’ensemble des actionnaires.

Quels sont les avantages et inconvénients d’investir dans du Private Equity ?

La majeure partie des sociétés présentes sur le territoire français ne sont pas cotées en bourse. Le panel d’entreprises susceptibles de constituer un investissement prometteur est donc immense.

De plus, ce placement permet de contribuer réellement au soutien de l’économie. Lorsque vous investissez dans ce type de produit, vous pouvez contribuer à la réussite d’une société près de chez vous et non à celle d’une grosse société du CAC 40.

Selon le moyen utilisé pour investir en Private Equity, un avantage fiscal peut être octroyé, ce qui contribue d’autant plus à améliorer un rendement potentiel déjà élevé.

Private Equity - Cabinet de conseil en gestion de patrimoine

En contrepartie, cet investissement implique un risque accru de perte de capital : si la majorité des sociétés choisies par le fonds ne réussissent pas leur pari de croissance, vous pouvez perdre tout ou partie de votre capital. Ce risque est abaissé par la diversification des sociétés présentes dans le fonds.

L’investissement est aussi peu liquide. Chaque fonds a une date d’entrée, une date de sortie et une classe d’actifs. A la souscription, vous entrez dans une sorte de « tunnel » où il n’est pas aisé de sortir. Si la classe d’actifs n’a plus le « vent en poupe », c’est trop tard pour changer de thématique. La date de liquidation est aussi prévue : si à cette date le marché n’est pas au bon niveau, vous ne pouvez pas dire « Je conserve 2 ans de plus pour mieux vendre ». Les actifs seront obligatoirement vendus et des moins-values seront constatées.

Les conseils de PCA Patrimoine

Vous l’aurez compris, le Private Equity est une classe d’actifs qui peut s’avérer lucratif mais qui est risqué. Il faut bien comprendre son investissement, un accompagnement par un professionnel est donc vivement recommandé. Les conseillers en gestion de patrimoine du groupe PCA vous accompagneront dans la sélection des fonds les plus adaptés à votre profil d’investisseur et répondant à vos objectifs personnels.

Des questions sur le private equity ?

Rencontrez un conseiller gratuitement

PRENEZ RENDEZ-VOUS

AVEC L’UN DE NOS CONSEILLERS PROCHE DE CHEZ VOUS

    Sur le même sujet...

    L’assurance-vie, un placement patrimonial

    L’assurance vie est un placement à long terme de sommes d’argent dont le succès auprès des épargnants s’explique par sa souplesse de gestion, ses performances, ses multiples perspectives au regard des objectifs patrimoniaux souhaités, et par un large éventail de possibilités d’investissement.

    Lire la suite »

    Pourquoi créer une holding ?

    Créer et posséder une entreprise holding offre la possibilité d’optimiser la gestion du patrimoine professionnel et personnel d’un dirigeant d’entreprise. Cette structure, dotée d’une forme juridique flexible (SAS, SARL, etc.), joue un rôle crucial à tous les stades du développement de l’entreprise, que ce soit au lancement ou ultérieurement.

    Lire la suite »

    Le contrat d’assurance-vie

    L’assurance-vie représente un outil polyvalent essentiel dans la gestion patrimoniale. Bien que son origine remonte à son rôle initial d’assurance, elle est fréquemment utilisée à des fins d’épargne, de génération de revenus supplémentaires, de planification de la retraite et de transmission de patrimoine.

    Lire la suite »
    Fin des articles sur un sujet similaire